Divine Word Missionaries

Breaking News


Info & News

from the Generalate

from the Provinces


Back to

Togo News

Members' Area

Site Map

Home


To: "SVD webmaster SVD" <webmaster@svdcuria.org>
Date: 20 May 2005, 06:35:47 AM
Subject: news in French and English


TOGO 20/5/2005 9:36

AUCUN ACCORD ENTRE PRÉSIDENT ET OPPOSITION AU SOMMET SUR LA CRISE

Politics/Economy, Brief

e sommet qui s'est tenu au Nigeria, ayant pour thème délicat la crise au Togo, entre le nouveau président Faure Gnassingbé et l'opposition, promu par l'Union africaine et la Commuanuté économique de l'Afrique Occidentale (CEDEAO), en présence de 5 présidents de la région, se serait conclu sans aucun accord concret. Les chefs d'État - dont le nigérian Olusegun Obasanjo, qui a aussi la présidence en charge de l'UA - ont adressé un appel "à la classe politique togolaise à faire preuve d'une grande flexibilité et à placer l'intérêt national au dessus des considérations personnelles", lit-on dans le communiqué diffusé au terme de la rencontre. Ce même document contient une exhortation au "dialogue qui permette au pays de retrouver une situation normale, en particulier avec la formation d'un gouvernement d'unité nationale représentatif de toute la classe politique" du Togo. La CEDEAO a invité "toutes les forces politiques du Togo à renoncer aux actes de violence, d'impunité, de vandalisme qui contribuent à alimenter l'insécurité dans le pays". La réunion d'Abuja avait pour objectif de faciliter la distension au Togo, après les tensions et violences ayant suivi la victoire contestée de Gnassingbé à la présidentielle du 24 avril denier. L'actuel chef d'État avait été nommé président par les autorités militaires du pays suite à la mort de son père, le président-patron Étienne Gnassingbé Éyadéma, décédé en février après 38 ans au pouvoir, avec un passage institutionnel qualifié de "coup d'État" par la CEDEAO et l'ONU. Choisi comme candidat par le parti au gouvernement, Gnassingbé a obtenu à la consultation électorale 60% des consensus, mais l'opposition et la société civile soutiennent que le vote a été vicié par de graves truquages, irrégularités et fraudes.

[VV]


TOGO 20/5/2005 10:20
NO ACCORD BETWEEN PRESIDENT AND OPPOSITION AT CRISIS SUMMIT
Politics/Economy, Brief

The summit dedicated to the crisis in Togo between the newly-elected President Faure Gnassingbé and the opposition, promoted in Nigeria by the African Union and ECOWAS (Economic Community of West African States) and attended by five Heads of State of the region, closed without any power-sharing deal. The Heads of State - including Nigerian Olusegun Obasanjo, who is acting president of the AU - in a final statement "urged the Togolese political class to demonstrate greater flexibility and to place national interest above personal and sectional considerations". Also calling for "a framework for a dialogue aimed at returning the country to normalcy including the formation of a government of national unity that is representative of the entire political class" of Togo. The ECOWAS also "called upon all Togo's political forces to desist from acts of violence, impunity and vandalism that contribute to insecurity in the country". The Abuja summit aimed to facilitate distension in Togo, following the tension and violence that broke out over the contested victory of Gnassingbé in the April 24 presidential election. The current President was initially named by the armed forces commanders of the nation after the death of his father, the dictator Etienne Gnassingbé Eyadema, in February after 38 years in power, in an institutional passage defined as a "coup" by the ECOWAS and UN. After stepping down and running for the presidency in the election, Gnassingbé obtained over 60% of the votes, but the opposition, civil society and church claim that the vote was marred by massive broils.

[BO]

Copyright © MISNA
Free reproduction citing source.
Send copy as justification to:
MISNA Editorial Office
Via Levico 14
00198 Rome
misna@misna.org